Exemple de scène du petit théâtre d’ombre
d’ouverture illustré par Nelly - Les dézingueuses

 

Des ombres à la poésie

Le spectacle débute par un petit théâtre d’ombres chinoises. Il est d’une forme très simple en lumière directe sur écran de tissu accompagné par un instrument traditionnel dédié, l’Anantar.
La narration est portée par la voix d’une fille de 6 ans. Les personnages et illustrations ont été réalisés par Nelly, artiste plasticienne et peintre qui illustre les créations de la Cie du Dr Troll depuis le début (affiches, éléments scénographiques...). Ce petit théâtre d’ombre permet de se
plonger totalement dans l’imaginaire et de commencer à créer un univers poétique autour
de Gino et d’Anto.


 

Les personnages joueront ensuite avec leurs ombres à taille réelle. Alors, les ombres vont devenir autonomes, danser, se transformer pour enfin se matérialiser. C’est à ce moment qu’Itzaal apparaitra dans les mains d’Anto sous la forme d’un foulard bleuté... Gino et Anto partagent un univers invisible. Le spectacle nous le rendra accessible par
la suggestion, la magie, les ombres!
Ce rapport des personnages à l’invisible nous racontera leur lien d’amitié. Leur imaginaire
commun deviendra palpable.

 

Et fera naître la poésie.


 

L’Anantar pour le théâtre d’ombre au début du spectacle à la manière des ouvertures traditionnelles des théâtres Balinais ou Japonais